Poitevin : l’éclair humaniste

Vous souhaitez exporter vos produits ? La Région Occitanie vous aide avec le Pass Export
23 juin 2017
Appel à projets : Accueil touristique
10 juillet 2017

Poitevin : l’éclair humaniste

Etude technique, l’installation de paratonnerres et de parafoudres

Restaurer le patrimoine campanaire et le préserver de la foudre sont les savoir-faire d’une entreprise presque centenaire. Une longévité qui s’inscrit dans les valeurs d’une histoire familiale. En plaçant la relation humaine et l’expertise au cœur de la performance, les établissements Poitevin, appuyés par Alès Myriapolis, poursuivent leur développement dans de nouveaux locaux.
« En vérité, j’ai eu le coup de foudre ». Chantal Munich parle avec passion de son métier : l’analyse du risque foudre, l’étude technique, l’installation de paratonnerres et de parafoudres, la vérification complète des protections existantes. Au côté de sa collaboratrice Lorella Jardin, l’entrepreneuse partie des rares femmes qualifiées à ce niveau d’expertise, en France, par l’institut national de l’environnement industriel et des risques. L’établissement public a pour mission de contribuer à la prévention des risques que les activités économiques font peser sur la santé, la sécurité des personnes et des biens, et sur l’environnement. « J’aime faire des choses utiles », confie Chantal Munich dont le souci premier a été de transmettre l’héritage d’une activité née en 1948. « J’ai fait des fiches, des schémas, tout un travail de documentation technique nécessaire à la transmission d’un savoir-faire familiale », explique la petite fille du créateur de l’entreprise. Nés, en 1932, les établissements Poitevin assurent la préservation des clochers et des cloches par l’artisanat d’art avant de les protéger des colères du ciel. Aujourd’hui, une branche substantielle de l’activité se concentre dans la lutte contre les dangers de la foudre. Si le métier fait appel à une expertise sans failles, il s’appuie aussi, au sein des établissements Poitevin, sur l’intelligence collective d’une équipe soudée et réactive. Une « famille en quelque sorte » précise Chantal Munich, pour qui, l’adhésion à des valeurs de confiance, d’écoute, de sérénité, d’efficacité et de constance, est essentielle tant pour le développement personnel des salariés que pour celui de l’entreprise.
Nouvelle étape de développement et de mieux-être
Ses valeurs, incarnées au quotidien, se retrouvent aujourd’hui dans l’architecture et la conception du nouveau siège situé à Saint-Privat-des-Vieux. Les bureaux comme les ateliers ont été pensés collectivement. Chaque membre du personnel a eu son mot à dire. Les nouveaux locaux sont ainsi parfaitement adaptés aux nécessités des activités de l’entreprise comme aux attentes de ses salariés. Résultat : l’organisation des divers postes de travail est optimisée, le gain de temps est considérable, le mieux-être du personnel est, de ce fait, une réalité. Si ces locaux flambants neufs vont permettre d’assurer de nouvelles prestations de sous-traitance, ils seront également le lieu de rencontres pour les clients et les prospects. Des actions de sensibilisation au risque foudre pourront y être assurées auprès des acteurs institutionnels, des cabinets d’ingénierie, des architectes… Enfin, un show-room est prévu à l’entrée de l’entreprise. Il permettra la présentation d’une longue tradition de savoir-faire dans les techniques de l’art campanaire ainsi que le « Chant ’Alliance », carillon mobile, véritable emblème de l’entreprise.

L’appui stratège d’Alès Myriapolis

Par une analyse complète de l’entreprise, de ses services, de sa stratégie commerciale, de ses moyens de production, l’agence de développement économique du bassin alésien a su appuyer et permettre la pleine et entière réalisation du projet des établissements Poitevin. L’expertise technique et les relais départementaux d’Alès Myriapolis ont permis à l’entreprise de bénéficier d’un prêt d’honneur

Etude technique, l’installation de paratonnerres et de parafoudres

de 25 000 € afin de pouvoir achever l’aménagement des nouveaux locaux situés à Saint-Privas-des-Vieux.

Comments are closed.